top of page
  • Photo du rédacteurLaurence Gillet

Les effets du massage à différents niveaux


  • Sur la peau:

Le massage assouplit la peau, active la circulation et facilite l'activité des glandes sudoripares qui contribuent à l'élimination des déchets et des toxines.


  • Sur la musculature:

Le massage augmente le débit sanguin dans le muscle. Le pétrissage vigoureux accroit la production de chaleur rendant le muscle plus apte à fournir un effort.

Les percussions sur les régions musculaires augmentent légèrement le tonus musculaire tandis que les rotations lentes et profondes auront un effet sédatif et amélioreront la détente des muscles.


  • Sur la circulation sanguine:

Le massage encourage le processus de fabrication de sang (de 3 à 7% durant 2h).


  • Sur le système lymphatique:

Le système lymphatique agit comme draineur des substances toxiques dans notre organisme. La lymphe apporte aussi des protéines, des hormones et des lipides à nos cellules.Ce système fabrique par ailleurs des anticorps et fabrique 1/4 de nos globules blancs.

Les mouvements d'effleurage contribueront à mobiliser la circulation lymphatique et à éliminer les déchets inflammatoires et les toxines organiques.

L'effleurage profond et lent augmentera de 7 à 8 fois le flot lymphatique.


  • Sur la digestion:

Le massage abdominal a une action réflexe sur la fonction gastro-intestinale favorisant la production de sucs digestifs, l'absorption des produits de la digestion et le transit dans l'intestin grêle et le colon. Le massage aidera donc à normaliser le poids d'un individu.


  • Sur la respiration:

Le massage augmente l'ampleur et la profondeur des mouvements respiratoires amenant une plus grande activité du diaphragme, stimulant la circulation sanguine et lymphatique.

Le massage en amenant un rythme respiratoire plus lent,plus ample et plus profond favorisera l'oxygénation des cellules.


  • Sur le système nerveux:

Quand les mains touchent la peau, des milliers de circuits nerveux s'éveillent immédiatement.

Les effleurages superficiels permettront de calmer les terminaisons nerveuses cutanées et provoqueront une sorte d'engourdissement atténuant la douleur et les spasmes musculaires.

Les frictions et les percussions légères stimulent alors que les percussions plus intenses engourdissent et diminuent temporairement la sensibilité et la douleur.


  • Sur la circulation énergétique:

Des pressions ou des rotations sur des points d'acupuncture ou de réflexologie permettront via le système nerveux d'avoir un impact sur l'ensemble des énergies et fonctions corporelles.


  • Sur le psychisme:

La détente physique provoquée par le massage favorise la diminution des défenses psychiques.


Un esprit sain dans un corps sain


Selon le type de massage, nous obtiendrons un effet relaxant, stimulant, sédatif, neuro-tonique.


28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
Post: Blog2_Post
bottom of page